Représentation scolaire

À travers un conte et l'évolution des instruments de musique, le personnage Conteux amène les élèves à découvrir la culture et l'histoire acadienne.

Les élèves découvrent la turlutte, le tapage de pieds, la guimbarde, les os, les cuillères, la  mandoline, la guitare et la contrebasse.

Avec tous ces atouts, les enfants chantent, dansent et même racontent avec Conteux une expérience qu’ils n'oublieront pas de sitôt!

Dans une atmosphère intimiste et chaleureuse, je viens à votre rencontre et j'adapte ma présentation, j’improvise.

Vous allez remarquer que j'ai un léger accent, mais c'est seulement quand je suis chez vous; quand vous serez par chez-nous, c'est vous qui l'aurez!

Mon souhait? Vous faire du bien!

Je suis toujours dans l'émotion et on dit que si je ris, vous riez, si je pleure, vous pleurez aussi.

Rire, pleurer et pleurez de rire! De toutes ces anecdotes de la vie quotidienne d'ici et d'ailleurs avec un parfum actuel ou d'antan!


Pour les enseignants: Cahier d'accompagnement pédagogique icone PDF


Dominique Breau enchante avec des contes à saveur d’ici

Mardi dernier, le 2 avril, le conteur Dominique Breau, ou, comme il préfère le dire, « conteux », était de passage à l’école Anna-Malenfant, où il a transporté les élèves de la 3e, 4e et 5e année aux mondes qu’évoque le conte. Dans son oeuvre, M Breau valorise sans gène certaines particularités colorées du langage acadien et puise dans les légendes et le folklore d’ici et d’ailleurs pour livrer une série de contes auxquels il ajoute aussi sa touche personnelle, astucieuse et humoristique. L’accompagnement du guitariste Julien Breau a apporté à la narration une nuance musicale bien adéquate pour l’esprit rural et mythique dont les contes de Dominique sont imprégnés d’emblée. À la fois divertissant et enrichissant, ce spectacle a de plus fait appel à la participation de l’auditoire.

En conclusion, une citation du conteux, lui-même:

«Un conte, pour moi, c’est le conteur, son imaginaire, son monde à lui ou, du moins, sa vision du monde qu’il raconte. C’est le p’tit monde que j’veux vous faire découvrir, ces gens qui n’auraient jamais osé prendre une place dans le grand livre de la vie, de peur de déranger et qui, pourtant, ont eu une très grande importance. Ils sont comme chaque petit grain de sable d’un sablier.

L’Acadie est pour moi une source inépuisable d’histoires à raconter, de chansons à fredonner et d’airs à turlutter. J’espère que ma parlure vous fera voyager dans cette Acadie avec bien des rires et du plaisir.»


Dominique Breau , Conteux acadien